Partager
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Bâtonnier du barreau de Kinshasa matete, Me. Coco Kayudi Misamu, invité samedi 06 octobre au dîner d’affaires par l’Ambassade d’Italie en Rdc, se confiant à la presse, est revenu sur le rôle du Centre de Médiation de Kinshasa (CEMEKIN) dans la médiation de conflits entre entrepreneurs étrangers et congolais.

« Je me réjouis que l’Ambassade d’Italie prenne l’initiative d’associer le CEMEKIN au cours de ce dîner d’affaires ce qui montre qu’il y a du chemin qui a été fait. j’ose espérer que les justiciables, les partenaires et les opérateurs économiques pourront faire recours au Centre de Médiation de Kinshasa pour les aider à résoudre les différends auxquels ils peuvent être confrontés », a fait savoir le Bâtonnier.

Rappelant que le CEMEKIN est une initiative à laquelle le Barreau de Matete s’était entièrement impliqué pour aboutir à sa construction, Me. Coco Kayudi a précisé que ce centre est un mode alternatif de règlement des conflits qui n’a pas vocation à effacer les juridictions.

« Vous savez qu’aujourd’hui il y a un véritable regain d’intérêt pour les modes amiables de règlement des conflits qui, encore une fois, ne se substituent pas à la justice étatique mais essaient d’apporter des solutions alternatives aux conflits. Et donc, le CEMEKIN a préféré travailler sur le terrain de la médiation.

Les opérateurs économiques qui sont intéressés pourront recourir à des closes de médiation qui font référence au CEMEKIN pour qu’on leur désigne des médiateurs compétents qui travaillent sur base d’une déontologie rigoureuse afin de les aider à résoudre leurs problèmes. Il s’agit donc si vous voulez, d’un mode alternatif de règlement des conflits qui n’a pas vocation à effacer les juridictions »,
a-t-il conclu.

 

 

KARISMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *