Partager
  • 11
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Partages
La mise à contribution d’un commun accord des compétences ainsi que de l’expérience des vieux comme des jeunes en République démocratique du Congo, s’impose aujourd’hui, comme la seule alternative pouvant créer un cadre fédérateur et sincère pour sortir la RDC de la crise multiforme qui s’y est installée depuis plusieurs années.  C’est dans cet ordre d’idée que vient d’être mis sur pied, le « Mouvement intergénérationnel pour le développement » (MID), un mouvement élitiste qui se veut promouvoir un partenariat intergénérationnel basé exclusivement sur la mise en commun des compétences et de l’expérience qui coexisterait entre les générations des vieux et des jeunes.
A en croire le coordonnateur du « MID », Stern Banyaku Luape, ce mouvement qui rassemble des élites de tout bord politique et social, est l’alternative au conflit de génération qui est de plus visible actuellement en RDC, et qui serait, selon le MID, à la base du ralentissement de l’essor de ce grand pays au cœur de l’Afrique.
Pour Stern Banyaku Luape, « autant qu’il faille que les jeunes cessent de rejeter tout éventuelle responsabilité d’échec à n’importe quel niveau que ce soit aux vieux, ces derniers doivent également mettre fin à la subordination ou au clientélisme des jeunes dans des milieux politique, économique, culture, … et ce, malgré leurs compétences », a précisé Stern Banyaku.
« Nous devons arriver en toute sincérité, à mettre en place un cadre réel de partenariat « WIN-WIN » basé sur la compétence, la méritocratie et la complémentarité pour le bien être de notre pays. Nous devons tous nous rappeler pour l’intérêt suprême de notre nation ainsi que pour les générations avenir à qui nous devons léger ce beau, riche et grand pays, que rien ne peut se faire dans le sens du développement sans la contribution de tout un chacun, vieux ou jeunesse. Nous devons nous fédérer autour d’un idéal commun qui est le développement tout en se basant sur la compétence, l’expérience et la méritocratie», a souligné le coordonnateur du MID.
Par ailleurs, le Mouvement intergénérationnel pour le développement (MID) entend mener des actions de lobbying auprès de toutes les institutions compétentes ainsi qu’au niveau des partis politique, des associations de défense des droits humain, des syndicalistes, des mouvement des jeunes, pour mettre fin au clientélisme, la subordination, le « djaleloliste » dans les milieux étatiques et professionnels. Ainsi fait, laisser place à la compétence, l’expérience et la complémentarité de tout un chacun pour le développement de la RDC.
KARISMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *