Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Directeur Général de l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Investissement (ANAPI) a effectué une descente de travail au secrétariat général du ministère des affaires foncières. Anthony NKINZO a eu une séance de travail avec le Secrétaire général NTONDO.

Ce dernier a fait savoir au DG de L’Anapi qu’il y avait une nette évolution pour ceux qui le veulent d’obtenir son titre foncier. Le coût et le temps est sont maintenant réduits. « aujourd’hui avoir un certificat d’enregistrement n’est pas un problème. Il suffit de connaître les procédures », a dit le Sg NTONDO qui a plaidé, pour mettre fin à l’ignorance de la population qui ne connait pas la loi foncière qu’il faut une vulgarisation mais les moyens manques.

Après leurs échanges, le Dg de L’Anapi s’est dit satisfait « parce que nous avons l’effectivité de la réduction de délai. Hier 54 jours voir même une année aujourd’hui pour des grand dossiers nous sommes à 15jours et dans certains dossiers nous en sommes à trois jours ». Le DG NKINZO a rassuré le Sg que la vulgarisation de la loi foncière et de toute la procédure à suivre seront connues par la population. Il sera question de rendre obligatoire la communication sur le coût.
« Dans les jours qui suivent vous allez avoir dans les circonscriptions foncières l’érection des panneaux qui vont afficher la procédure à suivre avant d’obtenir son titre foncier », a dit Anthony NKINZO.

Au cours de la même séance de travail, le Sg aux affaires foncières a plaidé pour une bonne gestion des conflits fonciers. « Il faut un organe pour trier les conflits », a-t-il dit. Léon NTONDO a proposé la création d’un service chargé de gérer les conflits fonciers par un décret.
Un texte qui détermine le degré de collaboration entre la justice et l’administration foncière.

« Il serait intéressant que l’on déterminé le degré de responsabilité dans un conflit foncièr »

Obtenir un titre foncier, faire une mutation immobilière, la procédure est donc simplifiée. Rien ne dure, désormais et le coût est revu à la baisse. Tout ceci démontre les efforts du gouvernement dans l’assainissement du climat des affaires en RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *